Contact

4 place de Verdun
38000 Grenoble
04 76 54 40 79

cabinet@docteur-hamou.com
docteur-hamou.com
 

Prenez rendez-vous en ligne sur le site Doctolib

Ou écrivez-vous nous directement pour toute question : 

Implant file: un point clair sur les prothèses mammaires

30/11/2018 - 10:27

L’Agence Nationale de Sécurité du médicament (ANSM) a émis le 21 novembre 2018 des recommandations concernant l’usage des prothèses mammaires :

L’ANSM recommande aux professionnels de santé d’utiliser de préférence des implants mammaires à enveloppe lisse. 

 

Enveloppe lisse ou texturée : qu’est ce que c’est ?

 

Les prothèses mammaires peuvent avoir une enveloppe totalement lisse, ou être recouvertes d’une texturation qui est soit fine (micro texturée) soit épaisse (macro texturée). La texturation est réputée permettre aux prothèses de ne pas tourner sur elles mêmes (effet « scratch » de la texturation). Ceci est utile notamment en cas de prothèses anatomiques (en forme de poire), qui ne doivent pas tourner sur elles mêmes une fois mises en place. 

 

Lymphome anaplasique à grandes cellules lié aux implants mammaires (LAGC-IM) : données actuelles

 

C’est une complication majeure (mais heureusement très rare) des prothèses mammaires découverte il y a moins de 5 ans. 

Ce cancer rare du système lymphatique est lié spécifiquement à la mise en place d’implants mammaires texturés : il n’a jamais été décrit de LAGC-IM chez des femmes porteuses d’implants mammaires lisses. 

En France, 53 cas ont été rapportés sur environ 500 000 femmes porteuses de prothèses mammaires.

500 cas ont été décrits dans le monde et concernent quasiment la totalité des fabriquants de prothèses mammaires avec toutefois sur-représentation d’une marque et d’un modèle de prothèses. 

 

Ceci nous amène à penser que ce type de complication ne survient jamais en cas de prothèses lisses. On peut également penser que plus la texturation est rugueuse et épaisse, plus le risque de survenue de LAGC-IM est important. La texturation va provoquer une inflammation chronique du fait d'un frottement lié à des micromouvements. Les dernières études l’évaluent à 1 cas sur 60000 pour les implants micro-texturés et 1 cas sur 15000 pour les implants macrotexturés.

 

Le LAGC-IM a pour principale manifestation l’apparition tardive d’un épanchement (liquide) autour de la prothèse, ce qui se traduit par une augmentation de volume d’un sein. Il faut alors ponctionner le liquide et demander une analyse spécifique à la recherche de cellules caractéristiques. 

Si la maladie est localisée, le traitement se limite à une ablation de l’implant et de sa capsule. Il peut être remplacé par un implant lisse. 

Si la maladie est diffuse, un nouveau type de chimiothérapie donne des résultats très encourageants.

 

Au total, même si le risque de LAGC-IM n’est pas nul, il reste rarissime. 

 

 

Quelle attitude  adopter ?

 

  • En ce qui concerne les prothèses mammaires à visée esthétique :

 

Les prothèses rondes sont la plupart  du temps utilisées lorsqu’on pose des prothèses pour une augmentation à visée esthétique. J’ai choisi depuis plusieurs années d’utiliser des prothèses rondes lisses dans le cadre de l’esthétique.

 

Lorsqu’il existe une indication de prothèses anatomiques en chirurgie esthétique, j’utilise des prothèses micro texturées.

 

  • En ce qui concerne les prothèses mammaires dans le cadre de la reconstruction après cancer :

 

Les prothèses utilisées sont des prothèses anatomiques, c’est-à-dire en forme de poire, afin de reproduire la forme naturelle du sein. Ces prothèses anatomiques sont toujours texturées afin d’éviter leur rotation. Il n’existepas sur le marché actuellement de prothèses anatomiques lisses.

Dans le cadre de la reconstruction mammaire, si la technique choisie est la pose de prothèses, j’utilise des prothèses anatomiques micro texturées.

 

 

 

 

Chirurgien esthétique femme à Grenoble – Rhône Alpes | Dr Cynthia Hamou -