Contact

4 place de Verdun
38000 Grenoble
04 76 54 40 79

cabinet@docteur-hamou.com
docteur-hamou.com
 

Prenez rendez-vous en ligne sur le site Doctolib

Ou écrivez-vous nous directement pour toute question : 

Le syndrome du vestiaire, un complexe au masculin

18/06/2018 - 10:29
Chirurgien esthétique femme à Grenoble – Rhône Alpes | Dr Cynthia Hamou -

Avec le début de la Coupe du Monde de Football en Russie, la pratique de ce sport conduira les joueurs professionnels et amateurs dans les vestiaires. Un passage obligé parfois redouté par certains hommes, peu friands à l’idée de se déshabiller devant leurs coéquipiers. Pour se débarrasser de ce complexe qui fait de nombreux ravages, la chirurgie pénienne offre plusieurs solutions.

 

Qu’est-ce que le complexe du vestiaire ?

 

Egalement appelé dysmorphophobie génitale, il s’agit du sentiment d’inconfort et de gêne ressenti au moment de se montrer nu devant ses pairs. Cette angoisse se manifeste le plus souvent dans les vestiaires, notamment sous la douche. Elle créé un complexe d’insuffisance et une perte de confiance en soi chez les hommes qui pensent être observés, jugés voire moqués sur la taille de leur sexe. Les sportifs ne sont pas épargnés.

 

En réalité, le syndrome du vestiaire résulte d’un trouble de la perception : ils sont persuadés que leur organe sexuel, signe de virilité masculine, est plus petit que celui des autres. Ce phénomène s’explique naturellement, par le fait que la taille au repos varie de manière importante. Elle dépend ainsi de plusieurs facteurs :

  • les émotions négatives fortes (colère, stress, tristesse…) provoquent son rétrécissement ;
  • soumis à des températures basses, le sexe masculin a aussi tendance à se rapprocher du corps et se rétracter, car la circulation sanguine reste minimale ;
  • à l’inverse, la chaleur et une activité sexuelle régulière lui permettent de reprendre sa taille normale au repos ;
  • sa forme diffère également selon qu’il se regarde de face, de profil ou de haut.

 

Quelles sont les solutions proposées par la chirurgie ?

 

En chirurgie plastique, la pénoplastie également appelée phalloplastie, permet de se débarrasser du complexe du vestiaire. Cette intervention pratiquée « sur-mesure » répond aux besoins de chacun et prend en compte leur anatomie pour élargir ou allonger le sexe. Ces deux méthodes peuvent être effectuées en simultanée.

 

Augmenter le diamètre de l’organe sexuel

 

Pour épaissir son pénis, le lipofilling reste une technique efficace. Le praticien effectue un prélèvement graisseux dans une zone déterminée à l’avance comme les hanches ou encore les cuisses. La graisse est ensuite purifiée et réinjectée dans le fourreau pénien. Cette technique fiable et sûre de phalloplastie peut ainsi s’associer à une liposuccion pour ceux qui désirent se libérer de leur surplus graisseux. Le lipofilling du pénis augmente son volume d’environ 30 à 50% et les effets se voient dès 15 jours. En revanche, le résultat définitif s’apprécie au bout de 3 à 6 mois.

 

L’allongement de la verge grâce à la pénoplastie

 

Le pénis est composé de deux parties : une externe qui se voit et une interne, dissimulée et fixée à l’os pubien. Dans le cas d’un agrandissement du sexe masculin, le spécialiste réalise une petite incision. Il sectionne ensuite de façon partielle ou totale, le ligament suspenseur qui relie la verge au pubis, afin que celle-ci pende davantage. Cette autre méthode de chirurgie pénienne se traduit par un allongement du pénis au repos de 1 à 4 cm. En effet, le résultat dépend de chacun. Cependant, avec cette technique de pénoplastie, la longueur en érection ne change pas. La cicatrice, quant à elle, reste invisible et cachée par les poils pubiens.

 

Source image : Twitter Equipe de France (FFF)