Contact

4 place de Verdun
38000 Grenoble
04 76 54 40 79

cabinet@docteur-hamou.com
docteur-hamou.com
 

Prenez rendez-vous en ligne sur le site Doctolib

Ou écrivez-vous nous directement pour toute question : 

Préparer sa peau à l’arrivée du froid

30/11/2017 - 17:46
Chirurgien esthétique femme à Grenoble – Rhône Alpes | Dr Cynthia Hamou -

Les internationaux de patinage ont eu lieu cette année à Grenoble. Une discipline sur glace élégante qui nous plonge déjà vers l’arrivée des premières neiges et des sports d’hiver.

Mais avec l’arrivée du froid, c’est notre visage qui va souffrir. En hiver, les conditions climatiques comme la baisse des températures, le vent, ou la neige mettent  la peau à rude épreuve. Face à ces agressions extérieures, l’épiderme du visage, particulièrement exposé, aura tendance à se dessécher plus rapidement. Une déshydratation cutanée qui, au fil du temps, impactera  sur le vieillissement du visage.

 

Pour limiter ces effets et prendre soin de sa peau en hiver, il est primordial de nourrir l’épiderme au maximum notamment grâce à une bonne crème hydratante. Appliquée quotidiennement, les propriétés hydrantes de la crème permettront à l’épiderme d’être protégé contre le froid. Une protection qui pourra être renforcée par l’utilisation de laits démaquillants, qu’il faudra privilégier au détriment des lotions classiques. Pour favoriser la régénération des cellules cutanées, les bienfaits des huiles végétales (rose musquée, jojoba, argan) sont également reconnus. Elles pénètrent en profondeur dans les tissus cutanés, permettant une hydratation des sous-couches de l’épiderme.

Sur le long terme, les effets de l’hiver sur une peau fragile peuvent favoriser le vieillissement de la peau du visage.

L’acide hyaluronique pour prévenir le vieillissement de la peau

 

Avec l’âge, les tissus de la peau subissent également une diminution de la quantité de certaines protéines telles que le collagène et l’élastine. Cette perte conduira progressivement à une rétractation de la peau et à l’apparition de rides sur des zones comme le front, le contour des yeux ou autour de la bouche.

Source d’inquiétude et considérée comme une gêne esthétique, l’apparition des rides n’est pas une fatalité. Grâce à la médecine esthétique, il est désormais possible de prévenir et de lutter contre les différentes manifestations du vieillissement cutané via des injections d’acide hyaluronique.

Présent naturellement dans les tissus cutanés, l’acide hyaluronique est une molécule dont la présence diminue avec le temps. Ses propriétés naturelles de comblement permettent de redonner du volume au visage de manière très efficace.

 

Une intervention rapide et indolore

 

Après avoir déterminé les zones à traiter avec le chirurgien, une crème désinfectante est appliquée sur le visage.  Le sérum à base d’acide hyaluronique est injecté très délicatement à l’aide d’aiguilles très fines qui sont de micros canules spécialement conçues pour éviter de traumatiser la peau.

Un léger massage de la zone concernée sera pratiqué par le chirurgien afin de répartir le produit de façon homogène. Indolore, cette séance se déroule très rapidement, entre 10 et 30 min en fonction du nombre d’injections. Une activité normale peut être reprise directement après l’intervention. Il faudra éviter de pratiquer des sports violents ou de réaliser un effort trop important pour limiter les chocs.

 

Les résultats après la séance

 

L’effet de l’acide hyaluronique est immédiat. Les zones traitées retrouvent leur volume et la peau est visiblement lissée. Ce produit permet de combler et de prévenir l’apparition des rides du front (les fameuses rides du lion), les rides d’amertume au niveau du pourtour de la bouche et  du menton, les pattes d’oie autour des yeux mais aussi les rides du cou.

Toutefois, pour admirer le résultat définitif il faudra patienter quelques jours, le temps que les éventuelles ecchymoses disparaissent.

 

L’acide hyaluronique est une substance résorbable, c’est à dire que son effet et sa quantité sont absorbés par l’organisme au fil du temps. À l’issue d’une période comprise entre 9 et 18 mois, et en fonction du résultat désiré, il pourra être nécessaire de réaliser une ou plusieurs autres injections.