Contact

4 place de Verdun
38000 Grenoble
04 76 54 40 79

cabinet@docteur-hamou.com

 

Prenez rendez-vous en ligne sur le site Doctolib

Ou écrivez-vous nous directement pour toute question : 

Reconstruction mammaire par prothèses

Partie du corps
seins
Technique
prothèses
Description

La reconstruction du sein est systématiquement proposée dans le cadre du traitement du cancer du sein par mastectomie. 

Le procédé de reconstruction qui utilise des prothèses est généralement le procédé opératoire le plus simple.

La reconstruction du sein est systématiquement proposée dans le cadre du traitement du cancer du sein par mastectomie. Le choix d’effectuer ou non une reconstruction est entièrement personnel et non obligatoire.

La reconstruction peut être réalisée sous certaines conditions dans le même temps opératoire que la mastectomie : c’est la reconstruction mammaire immédiate. Elle peut parfois être proposée après la mastectomie : on parle alors de reconstruction mammaire différée.

Le procédé de reconstruction qui utilise des prothèses est généralement le procédé opératoire le plus simple.

Les prothèses utilisées sont en silicone, soumises à une réglementation stricte et à un marquage CE.

Deux situations peuvent être rencontrées :

  • La peau thoracique est de qualité suffisante et possède suffisamment de laxité : une prothèse définitive sera alors introduite d’emblée. La cicatrice de mastectomie servira à introduire la prothèse sous le muscle grand pectoral ; cette cicatrice ne pourra en aucun cas être enlevée, et persistera sur la peau recouvrant la prothèse. Dans certains cas, le Docteur Hamou vous proposera également de réaliser un lambeau d’avancement abdominal : la peau du ventre est tirée vers le haut afin de recouvrir la prothèse et de marquer le nouveau sillon sous-mammaire.
  • La peau est de qualité insuffisante pour introduire une prothèse définitive d’emblée : le Docteur Hamou vous proposera l’introduction d’une prothèse dite d’expansion qui sera gonflée (par des injections de sérum) dans les semaines suivant l’intervention. La prothèse d’expansion permettra de distendre la peau du thorax afin de lui permettre d’accueillir une prothèse définitive qui sera posée dans un second temps opératoire 3 à 6 mois après le premier. Cette technique nécessite donc 2 interventions chirurgicales. Elle pourra également être complétée par un lambeau d’avancement abdominal si nécessaire.

La mise en place de la prothèse va permettre de reconstituer un volume mammaire, mais ne constitue qu’une étape de la reconstruction mammaire, qui devra être complétée quelques mois après par la réfection de la plaque aérolo-mamelonnaire.

 

Reconstruction du sein par prothèse : avant l’intervention

 

Le Docteur Hamou vous interrogera et vous fera remplir un questionnaire précis concernant les traitements dont vous avez bénéficié. Elle vous examinera, prendra des mesures précises et effectuera des photographies pré-opératoires.

Vous devrez réaliser un bilan biologique (prise de sang) et aurez un rendez-vous de consultation avec l’anesthésiste au maximum 48 heures avant l’intervention.

Vous devrez acheter un soutien-gorge de contention ainsi que des bas de contention, qui sont à amener avec vous le jour de l’intervention.

Il est recommandé de ne prendre aucun traitement contenant de l’aspirine dans les 10 jours précédant l’intervention, afin de ne pas favoriser les saignements.

Si vous fumez, il est fortement recommandé d’arrêter de fumer un mois avant et un mois après la chirurgie, afin de favoriser la cicatrisation.

Vous devrez rester à jeun 6 heures avant la chirurgie.

 

Reconstruction du sein par prothèse : l’intervention

 

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Elle dure environ 1 heure 30.

Le Docteur Hamou placera un drain aspiratif au contact de la prothèse afin de diminuer le risque d’hématome. La durée d’hospitalisation est de une à 2 nuits.

Un soutien-gorge de contention ainsi qu’un pansement modelant vous sont mis en fin d’intervention.

 

Reconstruction du sein par prothèse : après l’intervention

 

Les suites sont en général assez douloureuses pendant quelques jours, nécessitant l’administration d’antalgiques puissants.

Il existe fréquemment une gêne à l’élévation du bras, qui ne nécessite la plupart du temps par de rééducation.

Le drain aspiratif sera retiré quelques jours après la chirurgie après avis du Docteur Hamou et conditionnera votre sortie de la clinique. Le soutien-gorge devra être porté pendant un mois jour et nuit après l’intervention.

Un œdème (gonflement) et des ecchymoses (bleus) du sein reconstruit peuvent apparaître dans les suites.

Il convient d’envisager une convalescence de 2 à 3 semaines. La reprise d’une activité sportive pourra débuter 2 à 3 mois après la chirurgie.

Vous aurez une bonne idée du résultat final environ 3 à 6 mois après l’intervention.

Si une prothèse d’expansion a été implantée, il est important de noter que le volume mammaire ne sera que faible juste après l’intervention. Le gonflage pourra débuter en consultation environ 3 semaines après ma chirurgie. Lorsque la prothèse est plus gonflée que le sein controlatéral, on décidera du deuxième temps opératoire qui permettra de mettre en place la prothèse définitive. 

Page réalisée d’après les fiches d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique

Photos avant / après
Photo avant/après du Docteur Hamou - Reconstruction mammaire par prothèses