Contact

4 place de Verdun
38000 Grenoble
04 76 54 40 79

cabinet@docteur-hamou.com

 

Prenez rendez-vous en ligne sur le site Doctolib

Ou écrivez-vous nous directement pour toute question : 

L'abdominoplastie après ses grossesses, pour ou contre ?

29/04/2020 - 16:26
Chirurgien esthétique femme à Grenoble – Rhône Alpes | Dr Cynthia Hamou -

La grossesse peut modifier drastiquement la morphologie d’une femme. Certaines reprennent facilement un ventre plat et une peau tonique, d’autres ont plus de difficulté et ce malgré le sport et les efforts.

Pourquoi ? Une forte prise de poids, une peau peu ou pas très souple, un gros bébé ou plusieurs...de nombreuses causes peuvent en être à l’origine. Très distendue, la peau, bien qu’élastique, ne reprend pas sa forme initiale.

De nombreuses jeunes mamans optent donc pour une abdominoplastie : une opération de chirurgie esthétique et réparatrice qui permet de supprimer l'effet tablier, soit l’excédent de peau qui a tendance à peut apparaître après une ou plusieurs grossesse(s).

Ce que peut entraîner une grossesse sur la morphologie

Nous la savons, la grossesse entraine des modifications morphologiques qui sont les suivantes :

  • Le ventre augmente de volume, et on observe naturellement une prise de poids. Certaines femmes ont plus tendance à la prise de poids que d’autres : elles vont prendre du poids de façon superficielle mais également à l’intérieur du ventre.

  • Parallèlement, les muscles du ventre se détendent avec un risque d’élargissement, voire de séparation des muscles grands droits, parfois d’hernie ombilicale au niveau du nombril.
  • Enfin, même si la peau est un organe doté d’une grande souplesse, ces fibres ne tiennent parfois pas le choc et on voit apparaitre des vergetures.

Dans le cas où la peau a été fortement distendue, il est possible qu’une fois la grossesse passée et malgré la reprise d’un poids normal, la peau ne reprenne pas sa forme et sa tonicité d’antan. Certaines femmes souffrent de l'effet tablier, soit la peau du ventre qui tombe sur le pubis.

L'abdominoplastie : 3 objectifs, 3 étapes

Une plastie du ventre consiste en trois étapes distinctes. Que l’on ait été enceinte ou fois ou plusieurs, l’objectif d’une abdominoplastie est à la fois d’enlever l’excédent de graisse, puis de peau et de la remettre en tension pour obtenir un ventre plat à la peau lisse et uniforme. Comment ?

Le chirurgien effectue d’abord une liposuccion afin d’aspirer les cellules graisseuses en trop. Il va ensuite décoller les tissus cutanés et graisseux et ce, jusqu'au sternum (sa partie basse) puis tirer la peau vers le bas. Il procède ensuite à l’ablation de la peau “en trop” ou abîmée pour obtenir un ventre plat. Si les muscles abdominaux ont été malmenés et sont trop distendus, il peut les resserrer.

 

1) L'abdominoplastie après une grossesse... et avant la prochaine ?

Sur le principe, une abdominoplastie devrait être envisagée à distance d’une grossesse et même après toutes les grossesses.

Mais on ne peut pas toujours prévoir ce genre de chose ! Aussi, peu importe le cas, il est indispensable de respecter un délai de 6 mois minium à un an (préférable) après la dernière grossesse pour avoir recours à une abdominoplastie. Cela permet d’atteindre une parfaite et complète cicatrisation, ou maturité cicatricielle, indispensable au bon résultat de l’intervention.

Et si vous allaitez ? Prévoyez au grand minimum 3 mois grand après avant d’envisager cette plastie abdominale. Ne soyez pas pressée : ce délai est indispensable et permet à votre corps et aux tissus de se remettre complètement du grand chamboulement qu’est une grossesse.

Quid d’une grossesse après avoir eu recours à une plastie du ventre ? Bien sûr, cela est possible. Mais votre ventre rond va forcément avoir un impact sur le résultat esthétique de l’intervention. 

La peau abdominale va de nouveau être distendue et, du fait de la première abdominoplastie, va manquer d’excès cutané et graisseux, ayant pour effet de remettre en tension la peau du fait de l’augmentation du volume de l’abdomen, qui le supportera peut-être encore moins bien.

Vous prévoyez déjà une autre grossesse dans les mois ou les années à venir mais votre ventre vous complexe ? Sachez que s'il n'y a pas de contre-indications à proprement parler à concevoir un enfant après avoir eu recours à une plastie abdominale, il apparait plus logique (et économe !) d’attendre d’avoir réalisé toutes vos grossesses.

 

2) L'abdominoplastie : remboursée après une grossesse ?

Oui, une abdominoplastie peut être remboursée par la sécurité sociale et votre mutuelle, mais uniquement si elle répond à certains critères et, surtout, jamais totalement.

Concrètement, une partie du montant de cette opération qui consiste à retendre et à enlever l’excès de peau en surplus au niveau de l’abdomen est prise en charge si la peau recouvre une partie du pubis (ce qu’on appelle trivialement le “tablier”). Par exemple, c’est souvent le cas après avoir donné naissance à des jumeaux, des triplés, etc. Dans ce cas-là, l’opération est considérée comme une chirurgie réparatrice.  Il est nécessaire de faire une demande de prise en charge au préalable, et votre chirurgien pourra vous l’expliquer.

Concernant le reste à charge, il dépend surtout du lieu où vous allez réaliser cette intervention. En effet, s’il s’agit d’une clinique privée, le coût sera forcément plus élevé que si vous vous faites opérée dans un hôpital.

 

3) L'abdominoplastie et ses conséquences

D’abord il faut savoir qu’une plastie abdominale nécessite plusieurs incisions :

  • Une cicatrice d'incision qui se situe le plus bas possible sur le ventre et que le port d’un maillot de bain ou d’une culotte permet de cacher aisément.

  • Une cicatrice circulaire autour du nombril, très discrète. Si le relâchement de la peau n’était pas trop important, alors cette cicatrice est parfois inutile.

Les cicatrices d'une abdominoplastie mettent du temps à évoluer et on peut dire qu’elles ont atteint leur aspect définitif un an plus tard et ce, dans des conditions de cicatrisation normales (pas d’exposition UV, capacité de cicatrisation classique)

Il s’agit d’une intervention assez lourde bien que répandue et elle nécessite une hospitalisation d'environs un à deux jours, et bien entendu l’arrêt des activités professionnelles le temps de récupérer, à savoir une quinzaine de jours. Le port d’un vêtement de contention type gaine est obligatoire pendant 1 mois.

Grâce aux nombreux progrès réalisés en la matière, l’abdominoplastie est pour l’immense majorité des patientes source d’une grande satisfaction à la fois sur plan esthétique, fonctionnel et psychologique.

 

Parlez-en avec votre chirurgien !